Lolita ou la non-communication intégrale

lolita« Lolita » a été pour moi une révélation. Je ne parlerai pas du scandale moral qui choque les puritains. Ce qui m’intéresse, c’est la communication entre les personnages. Ou plutôt l’absence de communication.

J’ai vu le film de Kubrick alors que je rédigeais mon mémoire de Master sur la fécondité du paradoxe. Watzlawick ne l’évoque qu’une fois et en particulier la scène initiale. Humbert menace Quilty avec un revolver. Et celui-ci, dans ses mouvements frénétiques ne manifeste pas la peur que son agresseur attend de lui. De manière générale, chaque rencontre entre ces deux personnages est biaisée. Il y a une scène formidable sous le porche de l’hôtel. Quilty s’adresse à Humbert en lui tournant littéralement le dos. L’autre ne sait pas comment répondre à ce langage du corps à contre-sens, ce qui déséquilibre toute la conversation.

C’est le film dans son ensemble qui peut se comprendre comme une suite perpétuelle de décalages dans la communication. Jamais les personnages ne poursuivent les mêmes buts, quand bien même ils vivent ensemble. Les conversations sont émaillées de pensées de « derrière la tête » que le spectateur décode et qui est un véritable régal pour l’intelligence. Il n’est pas jusqu’aux objets qui ont un double sens. Je ne veux pas spoiler, alors je donnerai seulement l’exemple du pistolet. Ceux qui ont vu le film savent que l’arme est à la fois le symbole d’une tentative de meurtre et la tentation du suicide. Dans cette petite salle de bain surpeuplée, cohabitent la haine assouvie, la désespoir, la jubilation…

Ce qui est génial tout au long du film, c’est que jamais les personnages ne se comprennent. Même leurs efforts pour atteindre l’autre tournent court. Toujours leurs motivations divergent.

J’espère que je vous aurai donné envie de voir / revoir ce classique qui est à mon avis une des plus éclairantes illustrations des problèmes de communication.

Je vous invite également à lire cet article de Pascal Olivier sur le roman de Nabokov d’où est tiré le film.

Advertisements

3 réflexions sur “Lolita ou la non-communication intégrale

  1. Je n’ai pas vu le film (pas encore) mais c’est prévu puisque j’ai lu le livre cet été. Cette absence de communication, je l’ai remarqué entre Humbert et Lolita, mais pas avec Quilty. Du coup, je serai d’autant plus attentive devant le film.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s